Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
YANANEWS

Billets d'humeur sur les news, l'actu et l'info en Guyane

Cluster à Guyane la 1ère : les interventions de Muriel Barthélemi supprimées de Facebook !

Muriel Barthélémi dans le Guyane Soir du 30 mars 2021

Muriel Barthélémi dans le Guyane Soir du 30 mars 2021

C'est l'actualité principale de la semaine. Une grosse équipe de fonctionnaires du service public télévisé français local, Guyane la 1ère, filmée verres à la main à l'occasion d'une sortie festive en bus, en pleine résurgence annoncée de la COVID-19. L'image peut surprendre, tant elle est en décalage avec les messages de préventions diffusés à l'antenne depuis un an. Mais ce qui interpelle davantage, ce sont les deux interventions sur le plateau du JT (midi et soir) de la récente directrice régionale, Muriel Barthélémi. Au-delà des propos étonnants qu'elle y tient, elles ont tout bonnement été supprimées de Facebook alors qu'elles y avaient été publiées le jour-même. Pourquoi ? Les propos ne sont-ils plus assumés ? Il y a de quoi s'interroger. 

Après une première communication de la chaîne le 29 mars 2021, indiquant une perturbation des programmes en raison d'un cas COVID, c'est par une vidéo non datée et un message texte largement relayés sur les réseaux sociaux mardi 30 mars 2021 que les Guyanais ont découvert en images cette sortie en bus à laquelle participent des visages connus de la chaîne.

Archive ? Souvenir partagé ? Rien ne laisse indiquer, si l'on regarde la vidéo seule, qu'il s'agit d'un moment récent, d'autant plus qu'aucun participant ne porte de masque ni devant la bouche et le nez comme cela est préconisé, ni à l'oreille, ni dans la main, ni sur les genoux. La vidéo pouvait donc potentiellement dater d'il y a plusieurs années. Pourtant, le texte qui accompagne la diffusion de la vidéo précise que la sortie a eu lieu "il y a quelques jours".

Cela ne sera jamais contesté, venant ainsi valider que, contrairement à ce que l'on pouvait penser au premier visionnage, les faits se déroulent bien en mars 2021, en pleine période de circulation du coronavirus COVID-19. 

Seulement voilà : combien de messages de prévention sont passés sur les antennes de Guyane la 1ère depuis un an ? Les ont-ils eux-mêmes oubliés ? "Faîtes ce que je dis, pas ce que je fais" ?

Comment une telle situation a pu se produire avec des salariés de Guyane la 1ère, alors qu'on nous donnait encore des leçons de bonne conduite à la fin de l'article du 29 mars 2021 : "L'épidémie continue de sévir, masques et gestes barrières restent plus que jamais d'actualité" ?
 

Capture d'écran de l'article publié le 29 mars 2021 sur le site de Guyane la 1ère

Capture d'écran de l'article publié le 29 mars 2021 sur le site de Guyane la 1ère

4 cas COVID au final et la fuite en avant de la direction régionale de la chaîne

Était-elle trop occupée à appuyer le plan promotionnel de Jean-Paul Ferreira, si l'on en croit les multiples reportages diffusés depuis l'annonce de sa candidature dimanche dernier (dont le très soporifique interview diffusé le 2 avril 2021 dans le "Guyane Soir", à regarder avant d'aller dormir) ? Ce qui est certain, c'est que la directrice régionale a bâclé ses explications, pourtant écrites, lors de deux interventions télévisées : la première lors du Midi Première du 30 mars (la vidéo du bus ne circulait pas encore), puis lors du Guyane Soir le même jour (alors que la vidéo du bus circulait depuis quelques heures).

Comme le souligne Guyaweb dans un article publié le soir du 1er avril 2021, la Directrice Régionale botte en touche quant à la responsabilité de sa direction dans cette affaire. "Ce n'est pas mon rôle non plus de commenter les comportements hors les murs des collaborateurs" indique-t-elle.  Pour mettre en lumière cette fuite en avant, le journaliste Frédéric Farine s'appuie sur un ancien responsable d’un syndicat d’enseignants aujourd’hui à la retraite : « cette intervention de la directrice de Guyane 1ère m’a atterré, notamment le fait qu’elle estime n’avoir rien à dire sur les comportements hors les murs. Les personnels de Guyane la 1ère sont assimilés fonctionnaires. Il y a une déontologie, ils ont des droits et des devoirs. C’est absolument dément que dans cette vidéo qui circule de cette fête sans masque l’on puisse y voir des journalistes (…) qui expliquent habituellement la nécessité des gestes barrières (…). Faites ce que je dis, pas ce que je fais (…) ça m’a renversé (…)  ». Tellement vrai. Par ailleurs, si les consignes étaient réellement claires et appliquées au sein des locaux de la chaine, les participants de cet épisode trop joyeux, pleinement sensibilisés chaque jour par leur direction, auraient très certainement et machinalement porté leur masque ce soir-là, à défaut de ne pas avoir organisé du tout cet événement compte tenu du nombre de convives.

Des déclarations contradictoires de Muriel Barthélémi supprimées de Facebook !

Si les propos ahurissants de la directrice régionale relatés plus haut datent du Guyane Soir du 30 mars 2021, il convient de les comparer avec ceux qu'elle a tenu quelques heures plus tôt, lors du "Midi Première" le même jour, alors que la vidéo du bus ne circulait pas encore. Elle parle alors de contacts établis entre salariés "dans le cadre professionnel et privé". Le soir, elle n'évoque plus que "des événements privés" ! Bizarre... Serait-ce là une nouvelle tentative de mettre sous le tapis des responsabilités non assumées ? Nous n'aurons qu'une seule question pour vous chers lecteurs : pouvez-vous nous expliquer qui a les moyens à titre individuel de louer un grand bus entier dans le cadre d'une sortie organisée pour ses amis ?

Muriel Barthélemi intervient lors du Midi Première du 30 mars 2021

Muriel Barthélemi intervient lors du Midi Première du 30 mars 2021

Nous posons la question car la rumeur, non vérifiée, qui nous est parvenue, indique qu'il s'agirait en réalité d'une sortie financée par le Comité d'Entreprise de la chaîne, à l'occasion de la mutation prochaine d'une cadre de Guyane la 1ère.

Vrai ou faux ? Si vous avez des éléments, nous sommes preneurs. L'avenir nous le dira peut-être. Il y a des journalistes d'investigations qui auront surement plus de temps que nous pour essayer d'établir la vérité.

Quoiqu'il en soit, la direction régionale de Guyane la 1ère semble avoir bien pataugé dans la semoule toute la semaine avec cette affaire. La suppression pure et simple de ces interventions, qui avaient pourtant été publiées sur le Facebook de Guyane la 1ère le jour même, vient largement alimenter ce ressenti.

De quoi jeter le discrédit sur une station entière, alors qu'ils sont surement nombreux celles et ceux qui n'ont pas participé à cette aventure festive malvenue.

De quoi également perturber l'ensemble d'une rédaction alors qu'il faut couvrir les prochaines élections territoriales. En effet, quand on voit que des journalistes habitués à animer des émissions politiques se trouvaient dans ce bus des insouciants sans respecter les mesures barrières, en toute incohérence avec les messages de prévention qu'ils relaient depuis des mois, il sera désormais difficile de pointer du doigt les contradictions de tel ou tel candidat et de donner des leçons.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :